Nature
recherche de fossiles en Belgique avec Jordan , Alex et stephane dans le Devonien


Week end consacré a la recherche de fossiles du " Dévonien " dans les Ardennes Belges avec Jordan, Alex et Stéphane.



Nous voici dans une carrière abandonnée des Ardennes, les couches géologiques datent du DEVONIEN.

"dévonien", quatrième période de l'ère paléozoïque, entre le silurien et le carbonifère, s'étendant de - 405 à - 365 millions d'années (Ma).


ACTIVITÉ GÉOLOGIQUE DU DÉVONIEN

L'événement géologique principal du dévonien est la collision entre plusieurs masses continentales situées aujourd'hui dans l'hémisphère Nord, mais qui se trouvent alors de part et d'autre de l'équateur : la Laurentia (qui correspond plus ou moins à l'Amérique du Nord actuelle), la Baltica (Scandinavie) et l'Avalonia (Angleterre, pays de Galles et une partie de la bordure orientale de l'Amérique du Nord). Ce gigantesque continent équatorial du dévonien est parfois appelé « continent des Vieux Grès rouges »). Les forces de compression générées par cette collision entraînent le plissement et la surrection des épais dépôts sédimentaires accumulés dans les fosses océaniques situées entre ces continents. Une immense ceinture montagneuse s'étend de la Scandinavie jusqu'au Canada. L'autre supercontinent de l'époque, le Gondwana, correspondant à l'Afrique et à l'Amérique du Sud actuelles, est centré au-dessus du pôle Sud.


de nombreuses espèces de coraux peuvent être trouvées dans le dévonien, tabulés branchus...solitaires, syringophora ou hexagonaria...


Voici Alex qui pose fièrement avec son pic de géologue.
CLIMAT DU DEVONIEN

Le climat mondial du dévonien est chaud. Les régions centrales des continents, très arides, contrastent fortement avec les zones côtières parsemées de fleuves, de lacs et de marécages, dans lesquelles les conditions sont très favorables à la vie. En outre, le taux d'oxygène atmosphérique a atteint une valeur suffisante (15 p. 100) pour que se développent une faune et une flore diversifiées sur la terre ferme.


facile a monter mais une pente plutot dificile a redescendre...la, c'est Jordan, en ma compagnie.


FAUNE ET FLORE DU DEVONIEN

Dans les mers côtières peu profondes se développent d'importants récifs coralliens, où s'épanouit une faune diversifiée de brachiopodes, d'éponges et de mollusques céphalopodes à coquille enroulée, les nautiloïdes (parents lointains des nautiles actuels). Dans les cours d'eau, les ostracodermes, vertébrés sans mâchoires à allure de poissons, sont activement chassés par des requins primitifs et des poissons cuirassés à mâchoires, les placodermes, grands prédateurs du milieu marin, certains mesurant jusqu'à 6 m de long. De nombreux autres groupes de poissons marins se diversifient au dévonien, parmi lesquels les dipneustes (poissons pulmonés). Les pandérichtides, un autre groupe de poissons dotés, comme les dipneustes, de nageoires à lobes, donnent naissance aux premiers vertébrés à respiration aérienne.

À la fin du dévonien, ces tous premiers amphibiens, tels Ichthyostega, peuvent s'aventurer sur les berges des lacs et des cours d'eau, mais restent encore largement inféodés au milieu aquatique — les premiers vrais tétrapodes terrestres n'apparaîtront qu'au début de la période suivante, le carbonifère. En revanche, les arthropodes terrestres (acariens, araignées et scorpions primitifs) sont déjà abondants. La flore connaît une évolution très rapide. Au milieu du dévonien, il y a 390 millions d'années, apparaissent les premières plantes dotées de vaisseaux conducteur de sève, les rhyniophytes, qui ne dépassent guère 30 cm de haut. Quinze millions d'années plus tard, des forêts de lycopodes de 10 m de haut s'étendent déjà sur les continents.





Voila Alex qui parait tout petit devant les plis géologiques datant de 396 millions d'années.
Les débutants arrivant dans un site qu'ils ne connaissent pas ont intérêt à chercher lorsque le soleil est bas à l'horizon, les ombres portées sont plus importantes et font naturellement mieux ressortir les détails des fossiles, surtout des empreintes peu marquées (comme les végétaux du Houiller ou des empreintes d'ammonites). En règle générale le soleil aide pour découvrir des fossiles brillants. (comme les dents de requins dans le sable, par exemple)




Alex au boulot...


et un joli corail hexagonaria...la mer etait la il y a 396 millions d'année, c'est impresionnant...
Dans les carrières de pierre très dure, par exemple celles qui exploitaient les calcaires des récifs coralliens fossiles aux alentours de Couvin, ou de givet il est de peu d'intérêt de taper dans le calcaire massif : la pierre est aussi dure que les fossiles, lesquels ne sont pas dégageables ! La seule manière de les mettre en évidence serait de scier et de polir le calcaire mais on obtient une coupe en deux dimensions d'un fossile tri-dimentionnel. mais dés fois ça en vaut la peine....la preuve




une trouvaille d'un gros gastéropode de 10cm de diamètre...


une tranchée est faite autour du gasteropode...ouhf que la roche est dure...1 heure de travail..


le top, c'est dégagé, il a fallu une heure de boulot, au burin et marteau, et une grosse masse et un coin de fer pour degager la bête...mais le résultat est cool.


nos joyeux jumeaux passent un super week end...et moi aussi.


Il est plus intéressant dans ce cas de trouver les schistes de bordure de récifs, qui ont fossilisé énormément d'organismes dans une boue solidifiée mais assez tendre, fossiles très faciles à dégager et souvent à nettoyer. Parfois les anciens exploitants nous ont facilité la tâche, en amassant ces schistes stériles sans intérêt pour eux dans des "crassiers", sortes de terrils qu'il suffit de fouiller au grattoir ou au râteau pour retrouver de beaux fossiles tout dégagés et nettoyés ! ici un "Spirifer" un Brachiopode des mers du Dévonien.


syringophora , un corail du dévonien...


la tâche est dure....Ici Jordan accroché a un fossile...il lache et...c'est la glissade.


Prospection aux abords des affleurements rocheux....avoir l'oeil...le fossile se cache...


voila une jolie coupe naturelle d'un Gastéropode...


et ici une jolie tige de crinoide. les crinoïdes sont des échinodermes vivant dans les mers tropicales, au corps allongé et brillamment coloré équipé d'un calice portant de nombreux tentacules. on l'apelle aussi lys de mer(mais c'est un animal pas une plante)


notre petite équipe....de chasseur de fossile au complet.

et n'oubliez pas...Avant de commencer, nous devons rappeler les principales règles de sécurité : ne JAMAIS fouiller seul et toujours dire ou l'on va, avoir un équipement adéquat, se méfier des éboulements, enlisements, projections de pierres, éviter de sous-caver dans du sable ou d'autres roches meubles, ou de se promener sous ou sur le bord instable d'une carrière, ne jamais stationner sous un surplomb ou creuser en dessous. c'est trés important. si vous avez des questions...envoyez moi un E.mail.


super week end....

un site sur les fossiles et coment débuter une collection...

CLIQUE ICI

en espérant que ce "blog" vous a plus...et peut être donné l'idée d'une nouvelle passion... si tu as des commentaires des questions...mon mail est toujours disponible pour les amateurs de fossiles petits et grands.

Petite note sur la consolidation et le Traitement des pièces Paléontologique et Archéologiques au silicate de sodium

Le Silicate de soude (Na2 Si 03) permet de consolider divers fossiles fragilisés par le temps , en solution aqueuse concentrée (on appelle aussi ce produit le "verre soluble") ce produit est utilisé depuis le début de la paléontologie pour durcir des fossiles très variés, ce produit servira aussi de consolidant du bois fossile trouvés milieux aqueux (wéaldien spongieux par exemple) ou comme consolidant universel en archéologie. le silicate de soude a aussi un effet anti-fongique et hydrofuge. .

NB: le silicate de sodium se trouve dans les bonnes drogueries a moins de 5 euros le litre.

voici quelques exemples.

Consolidation d'un sol avant moulage au silicone ou latex. (brumisateur ou pulvérisateur)

Consolidation d'un sol antique avant prélèvement (brumisateur ou pulvérisateur)

Consolidation et préservation des mosaïques Romaines (brumisateur)

Consolidation des poteries Romaines fragilisées (brumisateur)

Consolidation des fresques murales et des stuc antiques (brumisateur ou pulvérisateur)

Consolidation et préservation de bois antiques ou fossile en condition aqueuse. (trempage)

Consolidation et préservation des verres antique sujet a l'effritement (trempage)

Consolidation des murs antiques (brumisateur ou pulvérisateur)

Consolidation hydrofuge d'un mur antique par Injection (brumisateur)

Consolidation des ossements fossiles ou trouvés en fouille par trempage

Consolidation d'un plâtre ou d'un moulage par trempage .

Le silicate de soude est incolore et est conditionné bouteilles d'un litre , on l'emploiera dilua 50% ou un peu plus selon les cas, ce produit la capacité de consolider et de remineraliser les objets traités . Il est a noter que les surfaces a traiter doivent être exempte de poussières et non grasses , l'application du silicate dilué ne donnera pas d'effet brillant et l'objet conservera sa patine d'origine.

Recommandations : utiliser pour le trempage un récipient en verre ou en plastique , n'utiliser jamais de récipients en zinc ou en aluminium ... car le silicate mis en contact avec ces métaux dégage de l'hydrogène. ce qui est dangereux.


Méthodologie par trempage.

1) diluer le silicate a 50% (ou plus selon la viscosité)
2) immerger la pièce traiter
3) attendre la fin de la formation des petites bulles d'air
4) sortir le pièce (plonger éventuellement) et laisser sécher (retourner la pièce après 10minutes)
5) une fois sec éliminer les résidus blancs éventuel de sel avec un peu d'eau.

Méthodologie par brumisation

1) diluer le silicate a 50% (ou plus selon la viscosité)
2) remplir le brumisateur
3) asperger les pièces a traiter de manière uniforme
4) laisser sécher
5) une fois sec, éliminer les résidus blancs éventuels de sel avec un peu d'eau

Stephane.




Blogs, Correspondants...
Correspondance internationale pour les jeunes
recherche de fossiles en Belgique avec Jordan , Alex et stephane dans le Devonien (Nature)    -    Auteur : stephane jojo alex - Belgique


21180 visiteurs depuis 2005-08-19
dernière mise à jour : 2016-05-11

Blogs / Pages perso  -  Etudiants du Monde / Students of the World
Etudiants du Monde >> Sites Perso / Blogs >> Nature >> Blog #1103
Crée ton propre blog (gratuit) !

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish